Échange avec: Stéphanie Pitz / Auteure

Après Gwendoline Cachia, auteure de « Silences Glacials », je vous propose aujourd’hui un échange avec Stéphanie Pitz auteure du trés bon roman “L’ombre de l’île” aux Editions Nouvelles Plumes et en exclusivité chez France Loisirs sortie le 01/07/2019.

Son livre raconte l’histoire de Théa enseignante qui se voit proposer un poste sur une île paradisiaque au nom de “L’île de la sauvegarde”. Idée séduisante me direz vous… Mais que cache cette mutation sur l’île pour Théa ? Pourquoi elle et pas une autre ? Est ce trop beau pour être vrai ?

Si comme moi vous voulez savoir, vous n’avez pas d’autre choix que de le lire car je le recommande sans aucunes hésitations. Pour un premier roman, Stéphanie Pitz a mis la barre très haute et vous pouvez retrouver ma chronique en intégralité en cliquant ici.

***

 Stéphanie Pitz, en quelques mots pouvez-vous vous présenter  ?

Bonjour Florian ! Je suis née en décembre 1973 à Bruxelles où je vis toujours actuellement. Après avoir obtenu une licence et une agrégation en philologie romane, j’ai (entre autres) enseigné durant quelques années avant de devenir directrice d’une école de promotion sociale à Molenbeek (il s’agit de cours du soir pour adultes). J’ai deux enfants merveilleux, deux chats, un cavalier King Charles et bien sûr une petite sœur qui écrit aussi.

Depuis quand et pourquoi écrivez-vous des livres ?

Pour être franche, j’avais toujours dit que je n’écrirais jamais. Tout d’abord parce que je me considère avant tout comme une lectrice. Ensuite parce que je ne m’en sentais pas capable. Et enfin par pudeur. Si j’ai fini par m’y risquer, c’est grâce à (à cause de ?) m’a sœur qui m’a entraînée dans cette aventure il y a deux ans (elle a aussi essayé de me faire courir, mais avec moins de succès …)

Écrire m’apporte avant tout une certaine liberté. Dans un roman, les personnages peuvent agir et s’exprimer comme bon leur semble, sans être tributaires de la censure, de la morale ou du politiquement correct. Et ça fait un bien fou ! Sans parler du fait qu’ils sont en outre magnifiquement dociles … Et puis, il y a le côté évasion, bien entendu. A chaque fois que je m’installais devant mon ordinateur, j’étais littéralement télé-transportée sur l’île de la Sauvegarde.

Mais ce qui me plaît le plus, c’est peut-être le rédactionnel en lui-même : j’adore construire les phrases avec tout ce que cela implique comme travail de recherche sur le rythme, la consonance et le vocabulaire.

Je suis un amateur de thriller qui cherche toujours à sortir des sentiers battus et je peux dire qu’avec votre premier roman « L’ombre de l’île » j’ai été servi… Comment vous est venue l’idée d’écrire ce livre ?

Bon, c’est complètement ridicule mais l’idée m’est venue en repassant une chemise de mon fils ! Ne cherchez aucun rapport entre le repassage et le contenu du roman, il n’y en a pas (et heureusement !)

Si je devais analyser la chose d’un point-de-vue psychologique (ou psychiatrique ?), je dirais que je suis tellement réfractaire aux corvées ménagères que mon esprit a préféré s’évader et pondre cette histoire plutôt que de se concentrer la tâche que j’étais en train d’accomplir.

Au départ, je n’avais que quelques idées en tête et deux ou trois personnages. Tout le reste est venu au fur et à mesure. Et je n’ai pas brûlé la chemise, pour ceux qui se poseraient la question.

A la place de Théa, l’héroïne, accepteriez-vous le poste sur l’île ?

J’ai vécu sur une île au soleil, moi aussi, durant un an. L’ambiance était évidemment bien différente de celle de la Sauvegarde. Cette expérience m’a permis de comprendre à quel point j’étais attachée à ma famille mais aussi à Bruxelles. Quand je suis revenue, je m’émerveillais de tout. Même du ciel gris, du froid et de la pluie !

Donc, pour répondre à la question, je dirais peut-être quand j’étais jeune, mais certainement plus maintenant.

Ce livre est sorti le 01/07/2019 aux éditions Nouvelles Plumes en exclusivité chez France Loisirs et à déjà eu une récompense (Top Lecteurs 2019), racontez nous ?

Au départ, j’avais mis mon roman en évaluation sur le site des « Nouveaux Auteurs », sans réel espoir de publication. C’était pratiquement un premier jet, j’avais à peine eu le temps de relire mais je m’étais dit qu’à défaut d’être éditée, j’aurais au moins quelques retours de lecteurs. J’avoue que je n’y pensais plus du tout quand j’ai reçu un message me proposant d’être publiée par « Nouvelles Plumes ». C’était une très belle surprise, et j’ai bien évidemment accepté.

Quels sont les retours de lecteurs que vous avez eu pour le moment ?

Je crois que les retours sont plutôt positifs pour le moment. Et ça fait vraiment très, très, très chaud au cœur ! Après, je suis consciente du fait qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, et que certaines critiques seront aussi négatives. Aucun roman ne peut être parfait ou intrinsèquement mauvais. Tout est une question de goût et de sensibilité personnelle.

Avez-vous des futurs projets à nous faire partager ? Des sorties, des salons ou des séances de dédicaces prévues ?

J’ai terminé un second roman au mois d’août. Pour l’instant, je le laisse reposer un peu pour le relire à tête reposée. Par rapport au premier, on subit un véritable choc temporel et thermique puisque l’action se déroule en 1909 en plein hiver. On y retrouve des personnages atypiques réunis dans un manoir régulièrement encerclé par les marées. J’y ai mis beaucoup de symboles et références liés à l’histoire, la littérature, l’art ou la mythologie. Je ne sais pas encore ce qu’il deviendra mais je me suis fait plaisir en l’écrivant, et c’est le principal !

Un dernier mot pour vos lecteurs ?

Je voudrais bien évidemment les remercier !!! Sans eux, toute cette histoire ne serait qu’un ramassis de mots au fond d’un ordinateur. Je leur suis extrêmement reconnaissante. Et je voudrais dire à tous les lecteurs compulsifs à quel point je les trouve formidables ! Car pour moi, la lecture est un besoin vital. Je pourrais m’arrêter d’écrire, mais jamais de lire !

Stéphanie Pitz, merci beaucoup pour cet échange et au plaisir de vous relire prochainement alors… 

 

???? Top Lecteurs – Les livres 2019 ????


« 
L’ombre de L’île
» de Stéphanie Pitz aux Editions Nouvelles Plumes chez France Loisirs – Sortie le 01/07/2019 !

 

Florian Allain

Mon nom est Florian Allain, je suis chroniqueur, interviewer, blogueur. Administrateur du groupe Facebook: "Auteurs, Blogueurs et Lecteurs: Même passion"

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire