Qui suis-je ?

 
En quelques mois, Florian Allain a réussi non seulement à acquérir une certaine notoriété dans le milieu littéraire grâce à ses retours de lectures pertinents, ses interviews vidéo mais également grâce à la belle communauté qu’il a su fédérer sur le groupe Facebook « Auteurs, Blogueurs, Lecteurs même passion ».

Interview profondément humaine et touchante d’un homme de valeurs, passionné, qui transpire la sympathie, la bienveillance et le partage.

*** 

1) Bonjour Florian ! Avant d’entrer dans le vif du sujet, comment tu vas et comment abordes-tu cette période difficile ?

Bonjour, je vais bien merci à toi. Ce que nous traversons en ce moment est difficile pour chacun d’entre-nous mais sachons rester nous-mêmes, altruistes, patients, et gentils. Profitons de ces moments pour nous rappeler que le plus important c’est de prendre soin des gens, pas seulement de notre famille et de nos amis, mais de tout le monde ! Donc je vais en profiter pour me reposer et bien sûr lire des livres.

2) Du coup, peux-tu te présenter pour ceux qui n’auraient pas le plaisir de te connaître ?

Je suis originaire de Brest où j’ai grandi et vécu toute mon enfance. Depuis 2 ans, je vis à Marseille avec ma compagne et ma belle-fille. Commercial dans l’apport de solution téléphonique pour les TPE et PME de profession puis passionné de politique, j’ai été pendant plusieurs années investi dans ce domaine, de simple militant jusqu’au jour où j’ai eu une opportunité de travailler pour un député européen à Bruxelles en étant son attaché parlementaire. Une belle expérience qui m’a appris beaucoup de choses comme savoir écouter, respecter les gens et surtout être tolèrent. Je pense que l’avenir nous promet de grandes et belles choses, mais personne ne nous attendra si nous ne décidons pas de nous prendre en main.

3) Le moins que l’on puisse dire c’est que tu es un passionné de lecture. Ça te vient d’où et quels sont tes premiers souvenirs dans ce domaine ?

Tu as raison, j’ai aussi cette passion de la lecture qui me vient d’une expérience professionnelle dans une enseigne nationale qui vend des livres. Je pense que pour vendre un produit, il faut le connaître. Donc afin de bien conseiller mes clients je me suis mis à lire pour pouvoir en parler avec eux et savoir les conseiller du mieux possible sur leurs choix selon leurs styles littéraires. Aujourd’hui, ne travaillant plus pour elle, je ne me suis jamais arrêté de lire. Mon meilleur souvenir parmi tous ceux qui me viennent en tête est sûrement le premier salon auquel j’ai pu me rendre en tant que lecteur. Celui des auteurs indépendants qui s’est déroulé en 2019 sur la Cannebière à Marseille. J’y ai rencontré des lecteurs mais aussi des auteurs qui sont devenus des amis et ça c’est la meilleure chose qui peut arriver à un passionné de lecture.

4) Durant ta scolarité, quel était ton rapport à la littérature ?

Aussi loin que je me souvienne, durant ma scolarité comme beaucoup de jeunes étudiants des années 2000 je ne m’intéressais pas beaucoup à la lecture, même si je dois avouer que je me rappellerai toujours du premier livre que j’ai lu, c’était « Janus, le chat des bois » sur l’amitié entre un chat et un écureuil. J’adorai aussi quand en primaire la maîtresse nous donnait un sac transparent avec des livres qu’on devait lire le soir et les ramener le lendemain pour que le prochain sur la liste des élèves puisse les lire à son tour. Concernant le livre à l’école si tu me le permets, je vois avec ma belle-fille qui est au lycée, que les principaux livres d’une philosophie profonde qu’on fait lire aux jeunes n’ont pas changé. Avec le recul je peux le regretter car ce n’est pas du tout la même chose à 15 ou à 30 ans de lire de grands auteurs comme Molière, Zola, Balzac et tant d’autres plumes talentueuses et si belles. Nous devons en parler pour avoir une culture littéraire car c’est elle qui permet de mieux comprendre le monde contemporain et ses enjeux de plus en plus complexes, mais dans ce cas en nous demandant de nous exprimer sur nos ressentis et de ce qu’on en pense un siècle et demi après et non pas sur ce que l’auteur a voulu dire. Le plus important est de sensibiliser et inciter à lire des livres d’aujourd’hui car comme moi, lorsque qu’elle a dû choisir un livre pour un cours de Français, elle a pris plus de plaisir à le lire car c’était un livre de son choix et d’actualité beaucoup plus récente.

5) Et aujourd’hui, quel est ton livre favori et surtout, pourquoi ?

C’est difficile de répondre à cette question. C’est comme me demander « Quel livre emmènerais-tu sur une île déserte ? » Mais pour te répondre en toute franchise, je dirais une bibliothèque et non pas un livre (Rires) Faut-il ne pas aimer les livres pour dire « Celui-ci c’est mon livre de chevet » ? On me dira, « Tu n’en as qu’un ? Quelle pauvreté » Le livre est tellement important qu’il est un concept en soi donc il nous faut toujours avoir plusieurs livres sous la main et peut importe son style d’ailleurs.

6) D’ailleurs, pourquoi est-ce que tu lis ? Qu’est-ce que cela t’apporte, te procures ?

Je lis pour le plaisir, pour me distraire, m’éloigner de mon quotidien et rêver le temps de quelques pages. Lire c’est, on le voit en ce moment, sortir sans avoir besoin de sortir de chez soi. Pour moi lire, c’est apprendre des autres et surtout aller vers des mentalités que je ne connais pas, sortir de notre monde et des limites qu’il nous impose. Quand je lis, je découvre un nouveau monde, d’autres idées, d’autres civilisations, d’autres façon de voir la vie et d’autres personnes via les personnages qui prennent une grande place en général. Cette ouverture m’enrichit énormément car j’apprends énormément sur moi, sur le monde et sur les autres.

7) Allez on change de casquette car en plus d’être un lecteur, tu es blogueur littéraire sur ton site www.leslecturesdeflorianallain.fr ! Peux-tu nous parler de ton expérience dans ce domaine ?

Ce que j’aime dans cette nouvelle casquette, c’est de partager mes coups de cœur avec mon entourage mais aussi mes amis qui me sollicitent en retour sur des conseils de lecture. Mais surtout ce que j’aime c’est aller dénicher LE livre qu’il me faut en me rendant dans ma librairie favorite en bas de chez moi. Alors en 2019, j’ai décidé d’officialiser publiquement ma passion pour la lecture et l’écriture avec un premier défi personnel : Créer mon site littéraire ! C’est pour moi une opportunité unique de tenir un journal de mes lectures, les faire partager et échanger avec le plus grand nombre d’entre vous, auteurs, blogueurs et bien sûr les lecteurs.

8) Concrètement en quoi consiste cette activité ?

Être blogueur ou chroniqueur littéraire c’est faire un retour sur ses lectures personnelles et parfois, et c’est mon cas dans le cadre d’un un partenariat avec une maison d’édition ou un auteur qui envoie un livre en échange d’une chronique sur son blog. C’est un travail sérieux où le blogueur ou chroniqueur littéraire va devoir juger sa lecture de manière subjective et pas forcément avec les compétences d’un critique littéraire. L’avantage pour l’auteur ou la maison d’édition de contacter ce dernier, est d’avoir des avis différents sur un livre avant sa sortie nationale en librairie par exemple. Ce que j’aime avec cette initiative, c’est le contact avec les auteurs et les maisons d’édition qui me font confiance en leur disant combien je prends du plaisir à échanger ponctuellement avec eux !

9) Est-ce que tu as une anecdote à nous raconter (sur des livres, des auteurs, ou autre) ?

J’en ai plein… Une belle rencontre au Festival du Livre de Marseille et un échange émouvant sur l’acteur Lino Ventura avec sa fille Clelia me parlant de son papa et qui est devenue une amie. Plus récemment d’avoir convaincue une auteure très timide de venir faire une interview en direct dans un endroit exceptionnel comme le Château de la Buzine et qui a appartenu à Marcel Pagnol. Ce sont des moments en tant que lecteur qui sont inoubliables tant c’était inattendus !

10) Plus généralement, que recherches-tu et qu’est-ce qui peut te décevoir dans un livre ?

Pour moi, le livre demeure un témoignage, quelque chose de réel et un repère car il reste présent dans les bibliothèques. Dans ce monde qui est le nôtre où le numérique prends énormément de place, je trouve que le livre reste un objet sacré. De plus, comme je l’ai dit plus haut, je trouve qu’il est là pour distraire le lecteur, l’emporter loin de son quotidien et le faire rêver le temps de quelques pages. On me demande régulièrement comment je le choisis ? Pour être franc, souvent pour sa couverture et son titre, si cela me plaît je l’achète. Quand j’ai aimé un livre, mon réflexe est d’écrire personnellement à l’auteur et le remercier, car j’estime que c’est une démarche solennelle et courageuse de la part des auteurs, mais surtout un engagement profond. L’engagement, c’est tout ou rien, sinon ce n’est pas un livre et les auteurs ont tout mon respect pour cette prise de risque, car le pire risque dans la vie n’est-ce pas d’en prendre quelques-uns ? Je suis tellement admiratif de ces hommes et femmes qui représentent avec force la devise « Qui ose, gagne ». Alors, je prends un réel plaisir à les rencontrer dès que possible dans les Salons du Livre, les festivals, les dédicaces…Tellement hâte que ça recommence car il n’existe pas de plus beau cadeau pour un lecteur que de recevoir un livre dédicacé. Ce qui peut me décevoir c’est le moment où le livre se termine alors que l’on aurait souhaité que ça continue encore !

11) Est-ce que tu as un style de prédilection ?

Concernant mes lectures, j’aime varier les plaisirs d’un bon thriller à un roman historique en passant par une littérature blanche pour ne pas dire classique car pour moi cela ne veut rien dire. J’adore retrouver mes auteurs préférés et je me réjouis toujours d’en découvrir de nouveaux en ayant quand même une grande préférence pour les thrillers.

12) Si je ne dis pas de bêtises, tu es aussi le créateur et coadministrateur du groupe Facebook « Auteurs, Blogueurs, Lecteurs même passion ». Une plate-forme réunissant tout de même plus de 6500 personnes. Pourquoi l’avoir créée et qu’est-ce qui te plaît dans la gestion de celui-ci ?

Le groupe ”Auteurs, Blogueurs, Lecteurs : même passion ” qui avait précédemment pour nom « Auteurs, Blogueurs et Lecteurs du Sud » est un groupe créé avec des amis marseillais à la suite du 1er salon des auteurs indépendants de Marseille. Il a pour objectif de permettre aux auteurs, aux blogueurs et aux simples lecteurs du monde entier de se rencontrer virtuellement et/ou physiquement autour d’une passion commune : les livres. Le tout dans le respect et la bonne humeur livresque avec de nombreux rendez-vous quotidien comme des Facebook Live, des concours, des rendez-vous lectures et tant d’autres nouveautés à venir très prochainement. Ce que j’aime dans ce groupe c’est la bienveillance qui y règne avec des membres passionnés qui partagent toujours des choses intéressantes qui font réagir l’ensemble de la communauté. Que vous soyez auteurs, blogueurs ou lecteurs vous êtes les bienvenues et je ne remercierai jamais assez tous les membres présents et tous ceux qui vont nous rejoindre car ils sont la base de ce dernier et sans eux il n’existerait pas !

13) Un petit mot sur les personnes qui t’accompagnent dans cette aventure ?

Comme m’a dit une jeune auteure et amie qui se nomme Sarah Supplisson en citant Franck Riccard « La réussite appartient à tout le monde et c’est au travail d’équipe qu’en revient le mérite ». Donc le fait que ce groupe rencontre un énorme succès n’est pas de moi mais de toute une équipe dont fait partie Sonia Robinard qui s’occupe de la mise en relation entre auteurs et Bêta Lecteurs (Et vice versa…) et Zhina Filali qui anime le rendez-vous “Que lisez-vous” où chacun donne ses conseils lectures. J’ai aussi la chance et l’honneur de compter chaque jour à mes côtés sur deux écrivains exceptionnels. La marraine du groupe, Virginie Lloyd qui par sa gentillesse, son empathie et son énergie nous apporte au quotidien joie, rire et dynamisme et pour parrain, RJ Ellory qui est un auteur humble, humaniste, talentueux et en plus un sacré musicien. Une grande équipe de passionnés avec qui c’est un réel plaisir de travailler pour faire encore une fois la promotion de l’écriture et de la lecture autour d’une seule et unique passion : le livre. Donc surtout merci à vous tous !

14) Dans le cadre de ce groupe, tu proposes régulièrement des lives vidéos avec des auteurs sur ta chaîne YouTube « Les lectures de Florian» Allain”. Ce sont des moments riches j’imagine, non ?

Effectivement, qui mieux qu’un auteur est le mieux placé pour venir nous parler du livre ? Tu n’imagines pas le plaisir et la chance que c’est de pouvoir, pour un lecteur comme moi, même si c’est virtuellement d’échanger avec des auteurs sur leurs passions, leurs rituels, leurs lectures mais surtout sur leurs univers livresques en général qu’ils soient indépendants, avec une grande ou une petite maison d’édition. Ce sont des moments de complicité que j’aime partager avec le groupe et qui nous manque tant en ce moment. En attendant de les rencontrer personnellement car certains sont devenus de vrais amis et des personnes sur qui je peux compter.

15) Bon et du coup, envisages-tu un jour de passer de l’autre côté du livre en écrivant ton propre récit ?

J’aime que les choses arrivent et, si elles n’arrivent pas les faire arriver. Après t’avoir dit ça, l’honnêteté m’oblige à te dire que je me suis déjà posé la question… D’ailleurs il y’a quelques années, pour moi personnellement, parce que j’en ressentais le besoin, j’ai écrit quelques lignes sur mon expérience de jeune militant sans aucune prétention de devenir auteur ou de publier quoique ce soit. Mais, depuis que je me suis mis à la lecture, que je rencontre régulièrement des auteurs et que j’échange avec eux, passer le cap d’écrire ma propre histoire me trotte de plus en plus à l’esprit. J’ai déjà quelques habitudes lorsque j’écris mes chroniques : Toujours à la main, sur feuille blanche, toujours recto, jamais verso, écrit petit…Cependant, je ne pense pas avoir le talent et l’imagination pour écrire un livre à 100%. En sachant qu’aller au bout de moi-même, c’est toujours ce que j’ai voulu et que je préfère de loin douter avant de prendre une décision plutôt que d’hésiter constamment une fois que j’ai pris une décision, on verra bien et l’avenir nous le dira !

16) Aujourd’hui, est-ce que tu partages cette passion en famille ?

Ma mère lit beaucoup et d’ailleurs même si nous n’avons pas les mêmes goûts littéraires, elle plus romance historique et moi thrillers on s’échange parfois quelques livres. Ma compagne aime les témoignages puis les histoires vraies. On prend souvent plaisir à aller en librairie ou dans des salons pour trouver le livre que nous pourrons lire tous les deux. Après concernant mon occupation de chroniqueur je le fais seul et en toute autonomie.

17) Tu te vois comment dans 10 ans ?

Personne ne sait jamais où et comment il sera dans 10 ans. Traversant actuellement la maladie je ne me pose pas cette question mais plutôt où je serais dans 10 heures ou 10jours. Mais pour te répondre en toute franchise, j’espère avoir toujours une santé normale pour continuer à profiter et faire ce que j’aime en toute liberté et ce, entouré de mes proches et mes amis.

18) Tu veux ajouter quelque chose ?

Je tiens à te remercier de m’avoir donné l’occasion de parler de cette passion que nous avons en commun. J’ai essayé d’être le plus clair possible et de te répondre en toute franchise avec des mots qui me tiennent à cœur. Beaucoup de gens parfois s’expriment sur des choses qu’ils n’ont pas vécus et avec cet échange, tu m’as donné l’occasion de dire ce que à ce moment-là, dans cet événement que j’avais en mémoire, j’avais dans la tête et dans le cœur. Merci !

–> En un mot

 Un roman dans lequel tu aimerais vivre : Ma vie… Car comme le dit Guillaume Musso avec le titre de son avant dernier roman « La vie est un roman » et je rajouterai « Qui mérite d’être vécu avec cœur et passion ».

Un personnage de livre que tu aimerais rencontrer : Harry Potter car avec une baguette magique, tout serait tellement plus simple dans la vie. Non ?

Le livre que tu aimerais voir adapté au ciné : Le mien quand je l’aurai écrit (Rires)

Un roman qui te fait peur : (Que j’ai lu et qui m’a fait frissonner – « Le Signal » de Maxime Chattam

Un roman qui te fait rire : Lisant beaucoup de thrillers, je rigole très rarement mais je dirais pour en avoir été la « victime », ce qui me fait rire (jaune) c’est la presse écrite car elle rapporté beaucoup de chose à sa guise sans refléter la réalité et comme ça l’arrange.

Un roman qui te fait pleurer : (Que j’ai lu et c’était la première fois que je versais une petite larme – « Jusqu’où va l’amour » de Jack Laurent Amar)

Livre broché ou livre électronique ? : Broché sans hésiter.

Un auteur : Parce qu’il est très engagé pour les auteurs, j’aime beaucoup Henri Loevenbruck et bien sûr un auteur étranger que je ne peux qu’aimer : R.J. Ellory
 
Une auteure : Parce qu’elle a le cœur sur la main et une belle plume je dirais Virginie Lloyd mais je profite de l’occasion donnée pour encourager mon amie et auteure Sarah Supplisson qui est promise à être elle aussi, une grande auteure.
 
Ton coup de cœur 2020 : « Le Temps des Tempêtes » de Nicolas Sarkozy car il a démontré qu’il est à la fois un homme politique, un homme d’État, visionnaire, pragmatique… et écrivain. C’est l’exemple définitif pour tous les passionnés comme moi de politique et de la France.
 
Le livre que tu attends impatiemment : Et pourquoi pas, soyons ambitieux, encore une fois Le mien ? (Rires)
 
Merci Florian ! On te souhaite beaucoup de plaisir et de réussite pour la suite
 
Merci à toi
 
Interview réalisée par Kévin Paqui
favicon

Témoignages

Comme vous le savez, aujourd’hui les avis internet sont très importants, même pour un chroniqueur littéraire
car il faut toujours se montrer digne de la confiance témoignée mais aussi de la parole donnée.

Je vous propose de retrouver ici des avis d’auteurs(es), des maisons d’éditions ou de lecteurs.
Je remercie ces derniers pour ces nombreux retours.

  • Un chroniqueur littéraire professionnel, attentif au travail des auteurs, bienveillant et très agréable. À suivre ! 

    Beta Publisher

    Editeur
  • Un chroniqueur très professionnel et, qui plus est, d’une grande gentillesse. Je recommande chaudement son travail.

    Aymeric Janier

    Auteur
  • De très bons retours de lectures. Permet de découvrir de nouveaux auteurs par des rubriques et interviews intéressantes. J’ai fait grâce à ça de véritables bons moments de lecture

    Marie-Claire

    Lectrice
  • Merci pour les retours de lecture de Florian, qui ne manque jamais de rechercher loin derrière les lignes de l’auteur pour en comprendre les émotions. Je recommande son travail !

    Jack-Laurent Amar

    Auteur
  • Un grand merci à Florian pour notre collaboration. Ses critiques sont toujours pertinentes et donnent envie de lire. C’est un homme très avenant et professionnel ! 

    Editions du Vénasque

    Editeur
  • Un passionné de lecture, qui se veut naturellement proche des auteurs, qu’ils soient inconnus ou déjà bien installés dans le paysage littéraire. Un lecteur de cœur !

    Sébastien Theveny

    Auteur
  • Si vous cherchez un bon Chroniqueur… Vous pouvez le contacter les yeux fermées, Oui vous venez de le trouver !

    Eva Marin

    Auteure
  • Florian Allain est super pro. Ses chroniques sont top, et c’est à chaque fois un plaisir de les lire !

    Thomas Clearlake

    Auteur
  • Excellente chronique de mon premier ouvrage, Florian a très bien perçu le message que je voulais faire passer aux lecteurs. Merci à lui !

    Frédéric Zumbiehl

    Auteur

Restons connectés

S'inscrire à la newsletter