Le Chant de l’assassin – R.J. ELLORY – Sonatines Editions

Le Résumé

1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive.

Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu’Henry arrive à Calvary, au Texas, le frère de Riggs, shérif de la ville, lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis longtemps, et que personne ne sait ce qu’elle est devenue.

Mais Henry s’entête. Il a fait une promesse, il ira jusqu’au bout. Il ignore qu’en réveillant ainsi les fantômes du passé, il va découvrir un secret que les habitants de Calvary sont décidés à ne pas laisser divulguer.

Mon Avis

J’ai découvert pour la première fois, avec ce roman la plume de l’auteur et j’ai passé un excellent moment d’autant plus du fait que je me le suis procuré de ses propres mains lors de la 2e édition du festival du livre de Marseille en décembre 2019 avec une dédicace personnalisée. J’avais hâte de lui dire ce que j’en ai pensé surtout qu’il est le parrain officiel de mon groupe de lecture sur Facebook…

“Le chant de l’assassin” est donc pour moi une première preuve et elle est incontestable de l’immense talent de R.J. Ellory dont le suspense et l’atmosphère incroyable qui se dégage vous retient captif de la première jusqu’à la dernière page nous entraînant dans une autre décennie. Ce que j’ai particulièrement aimé et trouvé original dans ce roman, ce sont les références à son groupe musical que j’ai aussi découvert avec son album «The Whiskey Poets » aux sonorités blues et country que j’adore. Par moments et c’était amusant, j’avais l’impression d’avoir la bande son de ses chansons dans la tête pendant ma lecture. Il nous laisse aussi une image et un message assez nette de la condition humaine en pointant des faiblesses que peut être certains cherchent à oublier en s’isolant des autres ou en jouant de la musique… Cette fameuse musique qui est omniprésente et que l’on peut imaginer mélancolique, nostalgique et triste par moments.

De plus, et cela m’a un peu perturbé au début car par moment un peu long, on navigue entre le présent et le passé en suivant à la fois, la recherche d’Henry pour tenir sa promesse d’un côté, puis la vie d’Évan avant d’être condamné à sa peine de prison de l’autre. Les deux étant étroitement liés, nous faisant vivre pleinement le drame d’une famille qui va se détruire de la naissance jusqu’à la tombe avec pour toile de fond une rivalité fraternelle et un soupçon de corruption dont personne ne sortira indemne ! En clair, on se laisse prendre par la profondeur des personnages.

Les chapitres sont de longueurs correctes rendant la lecture assez facile et agréable. Cette histoire de famille au Texas bouleversée par des événements incroyables et l’histoire d’une fratrie fait de la construction de ce livre qu’on a qu’une seule envie de le finir afin de savoir ce qui va réellement se passer nous gardant constamment sur le qui-vive.

Vous l’aurez compris, pour une première, je ne peux que recommander ce livre de R.J. ELLORY même si je me doute que les précédents sont aussi bien et que ce ne sera pas mon dernier avec « Le jour où Kennedy n’est pas mort » qui est déjà dans ma PAL ! Merci beaucoup à R.J. ELLORY pour cette lecture et cette générosité qu’il dégage dans la vie et qui ressort dans sa plume.

Interview de l'auteur

Le Chant de l’assassin” de R.J. ELLORY 

Sonatines Editions

Sortie le 23 Mai 2019

Florian Allain

Mon nom est Florian Allain, je suis chroniqueur, interviewer, blogueur. Administrateur du groupe Facebook: "Auteurs, Blogueurs et Lecteurs: Même passion"

Laisser un commentaire