Sous l’emprise du Scorpion: In Cauda Venenum – Thierry Vernhes

Le Résumé

« Le pire reste à venir »

Le jour J est arrivé. Je monte dans le bus qui m’emmène jusqu’à la gare Saint-Jean. Ensuite, direction Paris.

Je sais bien que je suis de nature à me faire des films. A avoir une imagination débordante, mais sincèrement, ce jour là, j’aurais dû me couper la main avant de réserver mon train sur internet. J’ai un mauvais pressentiment. Surtout que je ne sais toujours pas pourquoi je dois me rendre à la capitale. Quelle est la raison ? Une folie passagère, sûrement… Ce ne serait pas la première fois…

Pourtant, croyez-le ou non, quelque chose dans l’air me pousse malgré tout à gagner le parvis de la gare. Ce n’est pas une bourrasque dans le dos qui m’oblige à avancer, mais cela y ressemble tout de même furieusement…

Je suis arrivé au terminus. La gare Saint-Jean de Bordeaux est juste devant moi. Vu l’heure, mon train ne devrait pas tarder, à présent.

Vous montez avec moi ?

Mon Avis

Amateur de thriller c’est tout à fait naturellement que j’ai accepté de faire une chronique sur le dernier roman de Thierry Vernhes « Sous l’emprise du Scorpion: In Cauda Venenum » 

Des thrillers j’en ai lu pleins, je n’ai jamais été déçus et celui-ci ne fera pas d’exception à la règle. Mais par contre, mon cerveau s’en souviendra bien longtemps… Croyez-moi !

L’histoire commence dans la gare de Bordeaux avec un homme attendant son train et se balladant dans le hall de cette dernière. Il nous raconte brièvement tous ce que nous avons tous déjà vécu au moins une fois, jusque-là tout se passe bien. Ceci écrit d’une manière où plusieurs fois je me suis vu sourire tout seul le livre entre les mains. Bref, je passe un bon moment.

Mais en avançant dans le livre, là le sourire vous voyez, commence à s’effacer peu à peu en me disant mais qu’est-ce que c’est que ce livre ? L’auteur est entré dans ma tête ou quoi ? Il à ce talent pour vous manipuler tout au long de l’histoire et qui des fois vous donne l’impression d’avoir changé de livre jusqu’au moment où… PAF !

Sans en dire trop car je déteste spoiler (Par respect) ne vous fiez pas aux apparences des gens. La personne à côté de vous, malgré son sourire ou sa tête d’ange n’est pas forcément celle que vous pensez. Chaque faits et gestes de votre quotidien peut vous rattraper à tout moment, même des années après alors que tout semble oublié depuis longtemps ou juste passé inaperçu.

Lorsque vous serez dans le train la prochaine fois ou même maintenant en lisant cette chronique, regardez les gens autour de vous, regardez leur comportement et demandez vous si ils ont quelques choses à se reprocher ou de mal à cacher ? Vous voyez où je veux en venir ? Là, vous vous vous dites mais pourquoi toutes ces questions ? Qu’est ce qu’il raconte et qu’est-ce que ça a voir avec le livre ?…

Et bien si vous voulez savoir, la réponse vous l’aurez en lisant ce dernier roman de MONSIEUR Vernhes que je ne connaissais pas mais qui va sans tarder rejoindre mes auteurs favoris à ne pas louper car franchement BRA-VO !

Ce roman est bien écrit, les chapitres sont de tailles acceptables (Pas trop long mais pas trop court) et sont tous lus avec tant de plaisir que vous ne verrez pas le temps passer. Vous aurez envie, comme moi de connaître la fin avant même d’avoir fini le 1er chapitre !

Les personnages aussi curieux qu’ils sont, sont tous détaillés de telles sortes qu’on a l’impression de les connaître et de les avoir déjà croisé quelque part… Je me suis d’ailleurs fait peur en le lisant mais l’auteur m’a soufflé à l’oreille que parfois ils s’est fait peur lui aussi en l’écrivant. C’est rassurant vous croyez ?

En tous cas vous l’aurez compris, ce dernier roman de Thierry Vernhes « Sous l’emprise du Scorpion: In Cauda Venenum » est un thriller psychologique, j’insiste sur ce dernier mot, qu’il ne faut surtout pas rater et lire sans plus tarder. Vous passerez un agréable moment entre Bordeaux et Paris, mais la prochaine fois que vous prenez un billet de train, et que vous montez à bord, faites attention aux passagers qui montent avec vous c’est tout !

Vous voilà prévenu, vous êtes au courant, vous ne pourrez pas dire que vous ne l’étiez pas. Maintenant c’est à vous de voir…!

Merci Thierry et dans l’impatience de te relire de nouveau mais doucement la prochaine fois. Toi aussi tu es prévenu !

« Sous l’emprise du Scorpion: In Cauda Venenum » 

de Thierry Vernhes

Auto-édité

Sortie le 16 Décembre 2019

Florian Allain

Mon nom est Florian Allain, je suis chroniqueur, interviewer, blogueur. Administrateur du groupe Facebook: "Auteurs, Blogueurs et Lecteurs: Même passion"

Cet article a 1 commentaire

  1. Aydan

    Bravo pour cette chronique. Le roman a l’air super intéressant.

Laisser un commentaire